La mesure des difficultés

« Une entreprise a eu, a, ou aura des difficultés »

Tout au long de sa vie en fonction de son adaptation du moment au marché, une entreprise connaît :

  • des périodes de plénitude, elle est en phase avec son marché, les affaires sont nombreuses et elles sont vendues à un prix qui permet à l’entreprise de générer des résultats ;
  • des périodes de difficultés, car elle s’est écartée des pratiques de son marché, ses produits ne correspondent plus exactement au besoin, la concurrence s’est tournée vers des solutions de production plus performantes, ce qui raréfie les commandes dans une pression sur les prix toujours plus forte , les résultats s’étiolent, les fonds propres s’amenuisent. 

Un des indicateurs fort de la mauvaise santé de l’entreprise est la trésorerie :

  • une entreprise peut avoir des résultats positifs et finir par sombrer par un manque de trésorerie ;
  • la croissance rapide peut aussi générer des problèmes de trésorerie ;
  • tous les événements négatifs de l’entreprise (impayés, pannes, baisse de marché, tribunal) pèsent sur la trésorerie ;
  • prélèvements excessifs du dirigeant. 

L’indicateur trésorerie ne montre pas de quelle maladie souffre l’entreprise, il est comme un thermomètre qui indique la température sans en donner la cause, et l’on sait qu’une trop forte température peut entraîner la disparition du malade.

Lire la suite : L'échelle des situations de difficultés